Header Rachad

Rachad dénonce le caractère politique du maintien du docteur Mourad Dhina en détention

Rachad dénonce le caractère politique du maintien du docteur Mourad Dhina en détention

Communiqué de presse

16 février 2012

Il y a un mois, jour pour jour, le docteur Mourad Dhina, cofondateur et membre du Secrétariat du Mouvement Rachad, a été arrêté à l'aéroport de Paris-Orly, alors qu'il retournait à Genève après une réunion au siège de Rachad à Paris. Cette arrestation faisait suite à une demande d'extradition du régime militaire algérien, datant de 2003, qui accuse Mourad Dhina d'avoir commis de prétendues actions terroristes à Zurich en Suisse durant les années 1997-1999.

Incarcéré à la prison de la Santé à Paris, Mourad Dhina a formulé, par l'intermédiaire de son avocat, Me Antoine Comte, une demande d'assignation à résidence. Cette demande a été rejetée hier par la cour qui a suivi le réquisitoire du ministère public qui s'y était opposé, prétextant un risque de fuite vers la Suisse.

Faut-il rappeler que la Confédération helvétique avait déjà reçu plusieurs demandes d'extradition émanant du régime militaire algérien à l'encontre de Mourad Dhina, motivées par de prétendues actions terroristes sur son territoire, et qu'elle a toujours refusé d'y donner suite.

Le Mouvement Rachad craint que cette décision de la chambre d'instruction, faisant droit à la demande du ministère public, ne confirme le caractère politique de l'arrestation de Mourad Dhina. Il dénonce tout « deal » qui pourrait avoir été conclu, entre la majorité présidentielle en France et le régime militaire algérien, en particulier après la visite du ministre de l'intérieur Claude Guéant à Alger.

Le Mouvement Rachad appelle les partisans de la liberté et les défenseurs des droits de l'homme en France, en Algérie, dans les pays arabes et musulmans et partout dans le monde à soutenir Mourad Dhina et à faire pression sur les autorités françaises par des moyens pacifiques pour obtenir sa libération.

Le Mouvement Rachad dénonce ces mesures de représailles de la dictature d'Alger et réaffirme sa volonté de poursuivre sa lutte pacifique jusqu'au changement radical du système politique contrôlé par les militaires.

Le secrétariat du Mouvement Rachad

Documents