Header Rachad

Mourad Medelci : la nostalgie de l'époque coloniale

Communiqué du Mouvement Rachad

10 décembre 2011

L'insulte infligée par Mourad Medelci au peuple algérien, à sa révolution et à ses martyrs, devant la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale française, s'inclinant comme un esclave devant son maître, justifiant la politique intérieure de l'Algérie, en demandant l'aide à l'ancien colonisateur, n'est qu'une façon de perpétuer la politique à-plat-ventriste habituelle d'un régime illégitime, loin des préoccupations et des aspirations des Algériens, avec comme seul but de se maintenir en gagnant la satisfaction des grands de ce monde en général et celle de l'ancienne puissance coloniale en particulier.

Face à cet affront qui a souillé l'indépendance de l'Algérie et terni l'étendard de tous les Algériens, le mouvement Rachad condamne cet acte indigne qui s'inscrit dans la continuité des pratiques honteuses des tenants du régime qui n'ont de soucis que de préserver leurs privilèges et de se maintenir au pouvoir, au détriment du sens de l'histoire et à l'encontre de l'avenir de peuple.

Documents