Header Rachad

Communiqué: Le Mouvement Rachad condamne l’arrêt de la diffusion de la chaine « Rachad TV »

« Rachad TV » s’est jointe à plusieurs autres télévisions liées à des ONG des droits de l’homme et d’autres organisations de la société civile dans le monde arabe pour fonder « Canal Alasr », un canal satellitaire qui se veut une tribune ouverte à toutes les voix libres, notamment celles qui souffrent de censure et d’exclusion, et un lien entre toutes les composantes de la société civile et les défenseurs des droits de l’homme qui œuvrent pour opérer un changement politique et lancer une transition démocratique non-violente dans le monde arabe et particulièrement en Algérie.

« Rachad TV » devait commencer sa diffusion, par l’intermédiaire du satellite « Atlantic Bird 4 », hier le 11 juin 2011 à 20 h, heure d'Alger. Mais quelques heures avant le lancement de « Rachad TV », la société française « Eutelsat », propriétaire du satellite « Atlantic Bird 4 » et d’autres satellites comme « Hot Bird », a décidé de couper le signal de « Canal Alasr ».

Les premières informations en notre possession indiquent que cette décision est le résultat d’une pression et de chantage exercés sur la société « Eutelsat » de la part de plusieurs parties, principalement par le pouvoir algérien.

Le Mouvement Rachad condamne cette pratique despotique du pouvoir algérien au moment où les vents de liberté dans le monde arabe balaient la culture politique de la pensée unique, et alors que ce pouvoir se vante de lancer des consultations sur la réforme en Algérie.

Le Mouvement Rachad considère ces méthodes d’un autre âge de se comporter avec les médias libres une preuve supplémentaire de la volonté du pouvoir algérien d’étouffer toutes les voix, à l’intérieur et à l’extérieur, qui appellent au changement, à la justice et à la liberté, ainsi qu’un aveu clair de ce pouvoir qu’il ne pourrait supporter la lumière de l’information indépendante des officines obscures du DRS. Ceci constitue en soi une défaite morale cuisante pour ces officines et leur façade politique.

Après des consultations avec ses partenaires à « Canal Alasr », « Rachad TV » a décidé d’user de tous les moyens légaux pour garantir l’exercice de son droit à informer. Elle soumettra notamment une plainte aux mécanismes onusiens des droits de l’homme, et en particulier au Rapporteur spécial pour la liberté d’expression, ainsi qu’à toute autre organisation ou institution qui défend les médias libres.

« Rachad TV » réitère son engagement à porter sa voix et celle des hommes et des femmes libres dans le monde arabe et en Algérie ; les pratiques obscurantistes du pouvoir algérien ne font que renforcer sa volonté pour aller de l’avant dans sa mission.


Secrétariat du Mouvement Rachad
12 juin 2011

Documents