Header Rachad

Communiqué : Rachad saisit l’ONU de la question de la censure de son site par le gouvernement algérien

Une plainte officielle a été déposée le 11 mai 2010 par le mouvement Rachad auprès du Rapporteur spécial de l'ONU sur la promotion et la protection du droit à la liberté d'opinion et d'expression, concernant la censure du site Internet du mouvement (rachad.org) y compris la page de sa télévision en ligne Rachad TV (tv.rachad.org).

Pour rappel, le gouvernement algérien a pris la décision, sans aucun motif valable ni aucune notification d'un préavis, de censurer le site de Rachad à partir du 1er janvier 2010. Depuis cette date, le site est devenu inaccessible à partir de l'Algérie.

Cet acte de censure, d'un autre âge et faisant fi des lois nationales et internationales qui imposent des obligations à l'Etat algérien, s'inscrit dans une politique visant à étouffer toute voix discordante (personnalité ou organisation) qui milite pour l'exercice effectif des droits fondamentaux des citoyens algériens. Après les partis politiques, la presse, les syndicats, les militants des droits de l'homme et de manière générale les associations civiles, le régime de Bouteflika s'en prend aujourd'hui à l'Internet pour faire rentrer l'Algérie le club très fermé des pays qui censurent l'Internet.

Par ailleurs, la question de la censure du site du Mouvement Rachad a aussi été exposée dans le Rapport alternatif aux troisième et quatrième rapports du gouvernement algérien sur l'application du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, soumis à l'ONU le 4 avril 2010 conjointement par le Syndicat national autonome des personnels de l'administration publique (SNAPAP), le Comité international de soutien au syndicalisme autonome algérien (CISA) et l'Institut Hoggar (1).

Dans ses observations finales, rendues publique le 21 courant (2), le Comité onusien sur les droits économiques et sociaux n'a d'ailleurs pas manqué de relever de nombreuses questions préoccupantes en Algérie sur les plans socioéconomique et culturel, notamment la corruption généralisée, le chômage, les niveaux indécents des bas salaires, la pénurie de logement, les graves déficiences de l'éducation et de la santé, les problèmes vécus par les déplacés internes, la répartition inéquitable de la richesse nationale, etc.

Le mouvement Rachad continuera pour sa part à user de tous les moyens légitimes à sa disposition pour lutter contre la censure de son site afin de rétablir son droit à faire entendre sa voix et celle de tous les hommes libres de notre pays.

Secrétariat du Mouvement Rachad
28 mai 2010

(1) http://www2.ohchr.org/english/bodies/cescr/docs/ngos/Alternatif-Algerie-SNAPAP-CISA-Hoggar.pdf
(2) http://www2.ohchr.org/english/bodies/cescr/docs/co/E.C.12.DZA.CO.4_AUV.doc

Documents